De dietrich

De dietrich, informations, contact SAV, Service client et assistance

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • De dietrich Numéro de téléphone des services
  • De dietrich SAV
  • De dietrich Service après vente
  • De dietrich Contact divers
  • De dietrich Assistance client

 

Information sur les numéro de contact De dietrich

L’histoire de la famille de Dietrich est liée à celle de la France et de l’Europe depuis plus de trois siècles.
Aujourd’hui encore, l’entreprise qui porte le nom de famille continue à jouer un rôle majeur dans la vie économique de l’Alsace…
De Dietrich est une société holding basée en France dont l’histoire remonte à 1684. Le président en exercice du conseil de surveillance, Marc-Antoine de Dietrich, représente la onzième génération consécutive à la tête de l’entreprise.
De Dietrich a été actif, entre autres, dans l’industrie automobile, ferroviaire et de l’équipement industriel.

1684 : Johann von Dietrich acquiert la forge Jaegerthal.

1719 : La famille est faite Baron par le Saint Empire Romain.

1749-1751 : Le baron Jean de Dietrich fait construire le château et les jardins du château de la Cour d’Angleterre à Bischheim près de Strasbourg.

1761 : Le Baron Jean de Dietrich est nommé Comte du Ban de la Roche par Louis XV. Il devient le plus grand propriétaire foncier d’Alsace et étend l’empire industriel de la famille par la construction ou l’acquisition de forges et de fours.

1778 : Louis XVI accorde à Jean de Dietrich l’usage d’une marque de cor de chasse pour dissuader les contrefacteurs. Ce logo est encore aujourd’hui un symbole de qualité.

1792 : Philippe-Frédéric de Dietrich (fils de Jean), premier maire de Strasbourg en France républicaine, ordonne au capitaine Rouget de Lisle de composer un hymne militaire pour l’Armée du Rhin. D’abord chantée dans le salon de Philippe-Frédéric à la place Broglie, ” La Marseillaise ” devient l’hymne national de la France.

1804 : Après les ravages de la Révolution française, Napoléon Bonaparte aide De Dietrich à se reconstruire.

1848 : De Dietrich entre dans l’ère industrielle en réduisant progressivement la production de fonte au profit des équipements mécaniques et ferroviaires.

1870 : Malgré l’annexion de l’Alsace-Lorraine par l’Allemagne, la famille Dietrich décide de rester proche des usines et des salariés et reste en Alsace. Ce choix nécessite une diversification des activités de De Dietrich afin de s’adapter aux exigences du marché allemand et d’être effectivement exclu du marché ferroviaire français. L’entreprise se tourne ensuite vers les biens de consommation durables : poêles, cuisinières, meubles en bois, baignoires en fonte émaillée – et équipements urbains ou industriels – tramways, équipements de distillation, wagons industriels spécifiques.

1896 : De Dietrich entre dans la construction automobile. Eugène, baron de Turckheim, achète les droits de fabrication à Amédée Bollée, fils ‘ design. Au cours de son développement automobile, elle a fait appel, entre autres, aux services du célèbre constructeur automobile Ettore Bugatti pour la conception des voitures et à Émile Mathis pour la commercialisation.

1905 : De Dietrich décide de se retirer de la fabrication automobile pour se concentrer sur la construction mécanique, l’équipement ferroviaire, les systèmes de traitement, l’équipement de chauffage central et les appareils.

1992 : De Dietrich prend le contrôle de Cogifer, leader du marché des installations ferroviaires fixes et cède le contrôle de l’activité appareils à Thomson, contrôle repris plus tard par Fagor-Brandtun à ce jour.

1995 : De Dietrich vend sa participation dans la fabrication d’équipements ferroviaires ” De Dietrich Ferroviaire ” (l’usine de DDF est à Reichshoffen). Une participation majoritaire dans DDF a été acquise par Alstom et la société s’appelle désormais Alstom-DDF.

2000 : Après les acquisitions successives de Rosenmund-Guedu et QVF, De Dietrich renomme sa division “De Dietrich Process Systems”. De Dietrich fait l’objet d’une Offre Publique d’Achat par la Société Industrielle du Hanau (SIH), contrôlée par ABN AMRO Capital Investissement France et la famille De Dietrich.

2001 : En juillet 2001, après 50 ans de cotation, De Dietrich est retiré du marché.

2002 : En septembre 2002, De Dietrich vend le contrôle de Cogifer et Cogifer TF, à Vossloh un groupe industriel allemand spécialisé dans les équipements ferroviaires. En décembre 2002, la Société Industrielles du Hanau reprend De Dietrich & Cie et prend le nom de “De Dietrich”.

2004 : En juillet 2004, De Dietrich cède à Remeha “De Dietrich Thermique”, leader du marché des chauffe-eau. La nouvelle entité, De Dietrich Remeha, devient l’un des principaux acteurs de l’industrie du chauffage en Europe, notamment dans les domaines des chaudières à condensation et des énergies renouvelables.

En décembre 2004, la famille a repris le contrôle à 100 % de la société holding. Cette opération représente l’un des plus importants réinvestissements familiaux de ces dernières années en Europe. De Dietrich se concentre aujourd’hui sur De Dietrich Process Systems (DDPS). DDPS est l’un des principaux fournisseurs mondiaux d’API et d’autres équipements de process pour l’industrie pharmaceutique et la chimie fine, avec une présence industrielle en Asie, en Europe et aux Etats-Unis. Les dernières usines ajoutées au Groupe sont situées à Hyderabad et Wuxi .

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone De dietrich
SAV De dietrich
Service après vente De dietrich
Contact De dietrich
Assistance client De dietrich