Total

Total, informations, contact SAV, Service client et assistance

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Total Numéro de téléphone des services
  • Total SAV
  • Total Service après vente
  • Total Contact divers
  • Total Assistance client

 

Information sur les numéro de contact Total

Total S.A. (prononciation française : ; anglais : ; t oʊ ˈ t æ l / or / t oʊ ˈ t ɑː t ɑː l /) est une multinationale française intégrée du pétrole et du gaz fondée en 1924 et l’une des sept compagnies pétrolières ” Supermajor ” dans le monde. Ses activités couvrent l’ensemble de la chaîne pétrolière et gazière, de l’exploration et de la production de pétrole brut et de gaz naturel à la production d’électricité, au transport, au raffinage, à la commercialisation des produits pétroliers et au commerce international de pétrole brut et de produits. Total est également un grand fabricant de produits chimiques.

Total a son siège social dans le quartier de la Tour Total à La Défense à Courbevoie, à l’ouest de Paris. La société fait partie de l’indice boursier Euro Stoxx 50.

La société a été fondée après la Première Guerre mondiale, lorsque le président français Raymond Poincaré a rejeté l’idée de former un partenariat avec Royal Dutch Shell en faveur de la création d’une compagnie pétrolière entièrement française. A la demande de Poincaré, le colonel Ernest Mercier, avec le soutien de quatre-vingt-dix banques et entreprises, fonde Total le 28 mars 1924, sous le nom de Compagnie française des pétroles (CFP), littéralement la “Société pétrolière française”. Le pétrole était considéré comme vital dans le cas d’une nouvelle guerre avec l’Allemagne.

Conformément à l’accord conclu lors de la conférence de San Remo en 1920, l’État français a reçu la participation de 25 % détenue par la Deutsche Bank dans la Turkish Petroleum Company (TPC) au titre de l’indemnisation des dommages de guerre causés par l’Allemagne pendant la Première Guerre mondiale. La participation du gouvernement français dans TPC a été transférée à CFP, société considérée dès son origine comme une société privée en raison de son introduction à la Bourse de Paris en 1929.

Dans les années 1930, la société se consacrait à l’exploration et à la production, principalement au Moyen-Orient. Sa première raffinerie a été mise en service en Normandie en 1933. Après la Seconde Guerre mondiale, CFP s’est lancé dans l’exploration pétrolière au Venezuela, au Canada et en Afrique, tout en recherchant des sources d’énergie en France. L’exploration en Algérie, qui était alors une colonie française, a débuté en 1946, l’Algérie devenant une importante source de pétrole dans les années 1950.

En 1954, CFP a lancé son produit en aval, la marque Total, sur le continent africain et en Europe.

En 1980, Total Petroleum (North America) Ltd, société contrôlée à 50 % par CFP, achète les actifs américains de raffinage et de commercialisation de Vickers Petroleum dans le cadre d’une cession par Esmark de ses actifs énergétiques. Cet achat a permis à Total de disposer d’une capacité de raffinage, d’un réseau de transport et d’un réseau de 350 stations-service dans 20 États.

L’entreprise s’est rebaptisée Total CFP en 1985, pour tirer parti de la popularité de sa marque d’essence. Entre 1990 et 1994, la propriété étrangère de l’entreprise est passée de 23 % à 44 %.

Parallèlement, Total a poursuivi le développement de sa présence commerciale en Amérique du Nord sous plusieurs marques. En 1989, Total Petroleum, l’unité nord-américaine de Total CFP basée à Denver (Colorado), a acheté 125 magasins de détail Road Runner à Truman Arnold Companies de Texarkana (Texas).

Après la prise de contrôle de Petrofina (Belgique) par Total en 1999, Total a pris le nom de Total Fina. Par la suite, elle a également acquis Elf Aquitaine. D’abord baptisé TotalFinaElf après la fusion de 2000, il a été rebaptisé Total le 6 mai 2003. Lors de ce rebranding, le logo actuel du globe a été dévoilé.

En 2003, Total a signé avec Royal Dutch Shell et Saudi Aramco une participation de 30 % dans la joint-venture d’exploration gazière Royaume d’Arabie Saoudite (KSA) – South Rub’ al-Khali. La participation a ensuite été rachetée par ses partenaires.

En mai 2006, Saudi Aramco et TOTAL ont signé un protocole d’accord pour le développement du projet de raffinerie et de pétrochimie de Jubail en Arabie Saoudite, qui visait 400 000 barils par jour (bj). Le 21 septembre 2008, les deux sociétés ont officiellement créé une joint-venture dénommée SAUDI ARAMCO TOTAL Refining and Petrochemical Company (SATORP), détenue à 62,5 % par Saudi Aramco et 37,5 % par TOTAL.

Total s’est retiré en 2006 de tout le travail de développement iranien en raison des préoccupations des Nations Unies qui ont abouti à des sanctions sur une éventuelle militarisation du programme nucléaire iranien.

Dans le cadre de l’appel d’offres 2009-2010 pour les services pétroliers iraquiens, un consortium mené par CNPC (37,5 %), comprenant également TOTAL (18,75 %) et Petronas (18,75 %), a remporté un contrat de production pour le champ ” Halfaya ” dans le sud du pays, qui contient environ 4,1 milliards de barils (650 000 000 m 3) de pétrole.

En 2010, Total comptait plus de 96 000 collaborateurs et était présent dans plus de 130 pays.

En novembre 2012, Total a annoncé la cession de sa participation de 20 % et de son mandat d’exploitation dans son projet offshore nigérian à une unité de China Petrochemical Corp pour 2,5 milliards de dollars.

En 2013, Total a démarré l’exploitation de Kashagan avec la North Caspian Operating Company.

En janvier 2014, Total est devenu la première grande société pétrolière et gazière à acquérir des droits d’exploration pour le gaz de schistes au Royaume-Uni après avoir acquis une participation de 40 % dans deux licences dans la région de Gainsborough Trough dans le nord de l’Angleterre pour 48 millions de dollars.

Le 20 octobre 2014, à 23h57 HNR, un avion d’affaires Dassault Falcon 50 se dirigeant vers Paris a pris feu et a explosé au décollage après avoir heurté un véhicule de déneigement à l’aéroport international de Vnukovo, faisant quatre morts, dont trois membres d’équipage et Christophe de Margerie, CEO de Total SA à bord. La présence d’alcool a été confirmée dans le sang du conducteur du véhicule au sol, ainsi que dans celui du président de Total le 16 décembre 2015.

En février 2015, Total a annoncé son intention de supprimer 180 emplois au Royaume-Uni, de réduire la capacité de raffinage et de ralentir ses dépenses dans les champs de la mer du Nord, après avoir enregistré une perte de 5,7 milliards de dollars au dernier trimestre. La société a également déclaré qu’elle vendrait 5 milliards de dollars d’actifs dans le monde entier et qu’elle réduirait ses coûts d’exploration de 30 %.

En juin 2016, Total a signé un contrat de 224 millions de dollars pour l’acquisition de Lampiris, troisième fournisseur belge de gaz et d’énergies renouvelables, afin de développer ses activités de distribution de gaz et d’électricité.

En juillet 2016, Total s’est engagé à racheter le fabricant français de batteries Saft Groupe SA pour un montant de 1,1 milliard de dollars, afin d’accélérer son développement dans les énergies renouvelables et l’électricité.

En octobre 2016, la valeur de l’action de la société s’élevait à 111 581 millions d’euros, répartis en 2 528 459 212 actions. Les actions étaient détenues par un grand nombre d’actionnaires, les plus importants étant Blackrock (5,02%), les salariés de Total SA (4,9%), la société elle-même (4,7%) et le Groupe Bruxelles Lambert (2,5%).

En 2016, Total s’est engagé à acquérir 2,2 milliards de dollars d’actifs en amont et en aval de Petrobras dans le cadre de l’alliance stratégique annoncée en octobre 2016. Pour Total, ces nouveaux partenariats avec Petrobras renforcent la position de Total au Brésil par l’accès à de nouveaux gisements dans le bassin de Santos tout en entrant dans la chaîne de valeur du gaz.

Entre 2013 et 2017, Total a organisé l’ARGOS Challenge, un concours de robotique visant à développer des robots pour ses sites de production de pétrole et de gaz.

En juillet 2017, Total a signé avec l’Iran un accord pour un montant total de 4,8 milliards de dollars pour le développement et la production de South Pars, le plus grand champ gazier du monde.

En août 2017, Total a annoncé l’acquisition de Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars dans le cadre d’une opération sur actions et sur dette.

En septembre 2017, Total a signé un accord avec EREN Renewable Energy pour acquérir une participation de 23% dans EREN RE pour un montant de 237,5 millions d’euros.

En novembre 2017, Total a annoncé le lancement sur le marché résidentiel français de Total Spring, une offre de gaz naturel et d’électricité verte 10% moins chère que les tarifs réglementés. Total poursuit ainsi sa stratégie d’intégration aval dans la chaîne de valeur du gaz et de l’électricité en Europe.

En août 2018, Total s’est officiellement retiré du champ gazier iranien de South Pars en raison de la pression des sanctions américaines.

En août 2019, Total a annoncé la cession de 30% du réseau d’oléoducs de Trapil à l’opérateur de stockage de pétrole brut Pisto SAS pour 260 M€.

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone Total
SAV Total
Service après vente Total
Contact Total
Assistance client Total