Ing direct

Ing direct, informations, contact SAV, Service client et assistance

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Ing direct Numéro de téléphone des services
  • Ing direct SAV
  • Ing direct Service après vente
  • Ing direct Contact divers
  • Ing direct Assistance client

 

Information sur les numéro de contact Ing direct

Le groupe ING (groupe néerlandais : ING Groep) est une multinationale néerlandaise de services bancaires et financiers dont le siège social se trouve à Amsterdam. Ses principales activités sont la banque de détail, la banque en direct, la banque commerciale, la banque d’investissement, la banque de gros, la banque privée, la gestion d’actifs et les services d’assurance. Avec un actif total de 1,1 billion de dollars américains, elle est l’une des plus grandes banques du monde. Elle se classe constamment parmi les 30 plus grandes banques du monde. Elle figure également dans le top 10 des plus grandes entreprises européennes en termes de chiffre d’affaires.

ING est le membre néerlandais de l’Inter-Alpha Group of Banks, un consortium coopératif de 11 banques européennes de premier plan. Depuis sa création en 2012, ING Bank figure sur la liste des banques mondiales d’importance systémique.

Elle a une présence significative en Australie, Autriche, Belgique, République Tchèque, France, Allemagne, Pologne, Italie, Luxembourg, Roumanie, Espagne, Turquie, Philippines et des bureaux dans le monde entier.

En 2018, ING a servi 38,4 millions de clients dans plus de 40 pays.

ING est l’abréviation d’Internationale Nederlanden Groep (International Netherlands Group), le lion orange sur le logo d’ING fait référence aux origines néerlandaises du Groupe.

Les origines du groupe ING remontent à deux grandes compagnies d’assurance aux Pays-Bas et aux services bancaires du gouvernement néerlandais.

En 1845, l’Assurantie Maatschappij tegen Brandschade de Nederlanden van 1845 (“Compagnie d’assurance incendie des Pays-Bas de 1845”) est fondée. Elle est devenue la première compagnie d’assurance néerlandaise avec des succursales en dehors des Pays-Bas (139 dans le monde en 1900). Plus tard, elle changea de nom pour devenir “De Nederlanden van 1845”. Deux décennies plus tard, en 1863, la compagnie d’assurance vie Nationale Levensverzekerings Bank (“National Life Insurance Bank”) fut fondée à Rotterdam. Ces deux compagnies d’assurance ont fait de multiples acquisitions et, en 1963, elles ont fusionné pour former la compagnie d’assurance Nationale-Nederlanden. Nationale-Nederlanden s’est considérablement développée au cours des années 1970 et 1980.

En 1881, le gouvernement néerlandais créa la Rijkspostspaarbank, un système d’épargne postale pour encourager les travailleurs à commencer à épargner. Quatre décennies plus tard, ils ont ajouté les services Postcheque et Girodienst qui permettent aux familles de travailleurs d’effectuer des paiements via les bureaux de poste. Par ailleurs, en 1927, le gouvernement néerlandais a lancé une réorganisation des banques néerlandaises qui a abouti à la création de la Nederlandsche Middenstands Bank (NMB). NMB s’est concentrée sur la banque de détail aux Pays-Bas et à l’étranger.

En 1986, les services bancaires postaux ont été privatisés sous le nom de Postbank N.V. et trois ans plus tard, elle fusionnera avec la banque NMB pour former NMB Postbank Groep .

En 1991, les activités bancaires du NMB Postbank Groep et les activités d’assurance de Nationale-Nederlanden ont été fusionnées pour créer le groupe ING, après des modifications réglementaires qui ont permis aux banques et aux entreprises d’assurance de travailler ensemble.

Depuis sa création, le groupe ING a réalisé plusieurs acquisitions :

Le groupe ING a développé ses activités internationales par le biais de plusieurs acquisitions au cours des années 1990, dont la banque belge Banque Bruxelles Lambert (BBL) en 1998, la compagnie d’assurance américaine Equitable of Iowa et la banque commerciale Furman Selz. Elle a également acquis la BHF-Bank de Francfort en 1999, bien qu’elle s’en soit départie par la suite. Elle a augmenté ses activités d’assurance en Amérique latine et en Asie-Pacifique avec l’acquisition de ReliaStar et de l’unité Services financiers d’Aetna. Elle a également acquis la banque polonaise Śląski et la compagnie d’assurance mexicaine Seguros Comercial América .

L’acquisition de Barings Bank en 1995, après son échec retentissant, a donné un coup de fouet à l’activité de banque d’investissement de la société.

En étendant ses activités de banque de détail à l’étranger, ING a utilisé le modèle de banque directe qu’elle avait développé avec NMB Postbank pour lancer la banque directe dans d’autres pays. La première a été mise sur pied au Canada en 1997 et a rapidement été suivie dans plusieurs autres pays, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en France et en Australie.

En 2008, dans le cadre de la crise financière de la fin des années 2000, le groupe ING et de nombreuses autres grandes banques néerlandaises ont reçu une injection de capital du gouvernement néerlandais. Ce soutien a permis de porter le ratio de capital d’ING à plus de 8 %, mais l’UE a exigé un certain nombre de modifications de la structure de l’entreprise comme condition à l’octroi d’une aide d’État néerlandaise. Cela s’est traduit par la vente d’un certain nombre d’entreprises partout dans le monde, dont des entreprises d’assurance en Amérique latine, en Asie, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande et des unités ING Direct aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. Les activités d’assurance dérivées en Amérique du Nord ont été renommées Voya Financial en 2014.

ING a des bureaux à :

Suite à la scission du Groupe ING en ING Bank et ING Insurance, le siège social d’ING Bank et d’ING Group est l’immeuble Amsterdamse Poort à partir de septembre 2012. Les travaux de construction d’un nouveau siège de type campus sont en cours et devraient s’achever à la fin de 2019.

ING House était le siège social de NN Group et était situé dans le quartier d’affaires de Zuidas à Amsterdam, Pays-Bas de 2012 à 2014) et a été inauguré officiellement le 16 septembre 2002 par le Prince Willem-Alexander des Pays-Bas. Le bâtiment est éclairé par un auditorium de 250 places, un foyer, des restaurants, une bibliothèque et une vaste collection d’œuvres d’art.

En juillet 2011, ING a vendu toutes ses activités d’assurance en Amérique latine à la compagnie d’assurance colombienne Grupo Sura pour 3,85 milliards de dollars US, à l’exclusion de la participation de 36% détenue par ING dans SulAmérica Seguros, assureur brésilien, qui sera vendue à une date ultérieure. SulAmérica Seguros a officiellement démarré le 13 février 2012 l’exploitation des activités ING Investment Management, Wealth Management, Retire Funds et Pension en Amérique latine (Chili, Colombie, Mexique, Pérou et Uruguay). ING Commercial Bank maintiendra ses activités au Mexique.

Ces mesures sont conformes aux exigences de l’UE visant à séparer les activités bancaires et d’assurance du groupe en tant que condition d’octroi d’une aide d’État néerlandaise (voir ci-dessous).

En octobre 2008, dans le but d’augmenter son ratio de fonds propres de base Tier 1 à plus de 8%, le groupe ING a accepté un plan d’injection de capital du gouvernement néerlandais. Le plan a fourni 10 milliards d’euros (13,5 milliards de dollars US) à l’opération, en échange de titres et de droits de veto sur les principaux changements et investissements opérationnels. La Commission européenne a également exigé qu’ING se dessaisisse de ses activités d’assurance et de gestion des investissements d’ici la fin de 2013 comme condition d’autorisation de l’aide d’État.

Wouter Bos, le ministre néerlandais des Finances de l’époque, a déclaré que l’investissement du gouvernement néerlandais avait pour but de renforcer la banque pour lui permettre de surmonter la crise financière. La direction a déclaré que l’apport de capital n’aura pas d’effet “dilutif” sur les actionnaires existants. Dans le cadre de cet accord, deux conseillers d’Etat ont été nommés au Conseil de Surveillance du Groupe.

En décembre 2009, ING a levé 7,3 milliards d’euros par émission d’actions et racheté des titres représentant la moitié des 10 milliards d’euros d’aides d’Etat. Elle a racheté 2 milliards d’euros supplémentaires en mai 2011 (avec une prime de 50 %) et a cherché à achever les remboursements d’ici mai 2012. Toutefois, en janvier 2012, elle a cité les conditions de la zone euro en fixant le calendrier de remboursement à 2012-2013 pour les 3 milliards d’euros restants. La dernière tranche de 1,025 milliard d’EUR a été versée le 7 novembre 2014, soit six mois avant le calendrier de remboursement convenu avec la Commission européenne en 2012.

Le 12 juin 2012, l’Office of Foreign Assets Control du département du Trésor américain a annoncé un règlement de 619 millions de dollars en vertu de l’International Emergency Economic Powers Act (IEEPA) et de la Trading with the Enemy Act (TWEA) et pour violation des lois de l’État de New York en faisant passer illégalement des milliards de dollars par le système financier américain au nom d’entités cubaines et iraniennes sous sanctions. Le règlement de la Banque ING avec l’OFAC est simultané avec les règlements avec le bureau du procureur du district de Columbia, la division de la sécurité nationale du ministère de la Justice, la section de la confiscation d’actifs et du blanchiment d’argent du ministère de la Justice et le bureau du procureur du comté de New York.

En vertu de l’entente de règlement, la Banque ING est tenue d’examiner ses politiques et procédures et leur mise en œuvre et de présenter un rapport au CCFO à cet égard, en procédant à un échantillonnage approprié axé sur le risque des paiements en dollars américains pour s’assurer que son programme de conformité au CCFO fonctionne efficacement pour détecter, corriger et signaler toute opération autorisée par le CCFO qui pourrait survenir.

À partir des années 1990, sur instruction de la haute direction de la banque, les employés de la Banque ING à Curaçao ont commencé à traiter les paiements des opérations bancaires cubaines de la Banque ING par l’intermédiaire de sa succursale de Curaçao au nom des clients cubains, sans référence à l’origine des paiements. D’autres succursales de la Division des services bancaires de gros de la Banque ING, notamment en France, en Belgique et aux Pays-Bas, ont eu recours à la pratique consistant à supprimer et à omettre ces renseignements pour traiter les paiements en dollars américains et les opérations de financement du commerce extérieur effectuées aux États-Unis. En outre, la haute direction de la Banque ING en France a autorisé, conseillé et finalement fourni des timbres d’endossement frauduleux à l’usage des institutions financières cubaines pour le traitement des transactions de chèques de voyage, ce qui a masqué la participation des banques cubaines à ces transactions lorsqu’elles étaient traitées par les États-Unis. L’activité de Trade and Commodity Finance de la Banque ING dans sa succursale de Wholesale Banking aux Pays-Bas a acheminé les paiements effectués pour le compte de clients cubains sanctionnés par les États-Unis par l’intermédiaire d’autres entreprises clientes pour masquer l’identité des clients sanctionnés et sa succursale roumaine a omis des détails dans une lettre de crédit impliquant une institution financière américaine pour financer l’exportation en Iran de marchandises provenant des États-Unis.

Autres activités dignes de mention :

En 2013, ING U.S. a fait l’objet d’un premier appel public à l’épargne dans le cadre d’un premier appel public à l’épargne en prévision de son changement de nom en Voya Financial. A partir de 2014, le Groupe ING n’est plus l’actionnaire majoritaire de son ancienne filiale, détenant 47% de ses actions.
En 2018, ING avait vendu toutes ses actions.

Outre les activités d’ING Direct, ING propose des services de banque de détail en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, en Pologne, en Roumanie, en République tchèque, en Turquie, en Thaïlande, en Chine et en Australie. Les services de banque privée hors détail sont offerts aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse et dans divers pays d’Asie et d’Europe centrale.

Aux Pays-Bas, ING est la plus grande banque de détail en termes de part de marché, détenant 40% des dépôts en compte courant, suivie par Rabobank (30%), ABN AMRO (20%) et d’autres (10%).

ING détient une participation de 17% dans Bank of Beijing, la plus grande banque commerciale urbaine de Chine.

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone Ing direct
SAV Ing direct
Service après vente Ing direct
Contact Ing direct
Assistance client Ing direct