Enel

Enel, informations, contact SAV, Service client et assistance

Service de mise en contact téléphone compatible :

Téléphone : *0187447251, prix d'un appel local
  • Enel Numéro de téléphone des services
  • Enel SAV
  • Enel Service après vente
  • Enel Contact divers
  • Enel Assistance client

 

Numéro de contact téléphone Enel

Enel S.p.A., ou le Groupe Enel, est une multinationale italienne du secteur de l’énergie qui est active dans les secteurs de la production et de la distribution d’électricité, ainsi que dans la distribution de gaz naturel.

Enel a d’abord été créée en tant qu’organisme public à la fin de 1962, puis transformée en société anonyme en 1992.

L’État italien, par l’intermédiaire du ministère de l’économie et des finances, en est toujours le principal actionnaire, avec 23,6 % du capital social au 1er avril 2016.

Enel est la 84ème plus grande société au monde en termes de chiffre d’affaires, avec 73,1 milliards d’euros. Sa capitalisation boursière s’élève à 39,4 milliards d’euros, ce qui en fait la plus grande entreprise intégrée de services publics d’Europe par sa capitalisation.

La société est cotée à l’indice FTSE MIB de la Bourse de Milan.

En 1898, la production d’électricité en Italie était de 100 GWh,

L’État a subventionné la construction de centrales électriques et d’autres travaux de construction nécessaires sur un territoire afin d’augmenter la production d’électricité.

En 1962, le gouvernement a institutionnalisé l’Entité pour l’électricité dans le but de faire de l’électricité un moyen de développement du pays et afin de définir une politique nationale pour l’électricité basée sur les expériences d’autres pays comme la France et le Royaume-Uni.

Au début de 1962, le Cabinet Fanfani IV a fait s’engager le gouvernement à élaborer une proposition pour l’unification du système électrique national dans les trois mois suivant l’adoption par le Parlement d’une motion de confiance.

Lors de l’assemblée de la Chambre des députés du 26 juin 1962, le gouvernement a présenté un projet de loi qui sanctionnait les principes et les procédures de création de l’Ente Nazionale per l’energia Elettrica (Entité nationale pour l’électricité, E.N.EL., ou Enel).

Selon le projet de loi, Enel allait acquérir tous les actifs des entreprises de production, de traitement, de transmission et de distribution d’électricité, à l’exception des autoproducteurs – des entreprises qui produisent plus de 70 % de leur électricité pour d’autres processus de production – (la même exception a été appliquée plus tard aux autorités municipales), et des petites entreprises qui ne produisent pas plus de 10 millions de kilowattheures par an.

Les procédures d’évaluation de la valeur des entreprises acquises ont été définies et il a été établi que les créanciers devaient être indemnisés dans un délai de dix ans à un taux d’intérêt de 5,5 %.

Les premières sociétés à être acquises l’ont été : SELT-Valdarno (Toscane), SRE (Latium), SME (Campanie), SGES (Sicile) et Carbosarda (Sardaigne).

Les premiers objectifs d’Enel étaient la modernisation et le développement du réseau électrique avec la construction d’une dorsale de lignes électriques à haute tension, des connexions internationales, des connexions avec les îles, l’électrification rurale et la création d’un centre national de dispatching. Ces projets devaient être cofinancés par l’État par l’émission, en 1965, d’obligations d’une valeur de plus de 200 milliards de lires italiennes.

En 1963, le Centre national de dispatching de Rome a été créé, pour gérer le réseau énergétique en coordonnant les installations de production, le réseau de transport, la distribution, ainsi que l’interconnexion du système électrique italien avec celui des pays étrangers, en ajustant en temps réel la production et la transmission de l’énergie sur la base de la demande réelle.

En termes d’électrification rurale, les localités non raccordées au réseau électrique sont passées de 1,27% en 1960 à 0,46% en 1964, avec plus de 320 000 nouveaux habitants raccordés.
Dans la période de cinq ans entre 1966 et 1970, de nouveaux investissements pour l’électrification rurale ont été faits, où 80 % des coûts ont été couverts par l’État et 20 % par Enel, une partie de ces coûts étant encourus par la réduction de certains tarifs comme incitation au développement agricole.

En 1968, la construction de la liaison à haute tension de 380 kV entre Florence et Rome a commencé, dans le but de relier le système électrique à haute tension du nord à celui du centre et du sud.

En 1963, Enel est impliqué dans la catastrophe du barrage de Vajont. Le 9 octobre 1963, un énorme glissement de terrain de 260 millions de mètres cubes est tombé dans le réservoir formé par le barrage. Le barrage et la centrale avaient été construits par la Società Adriatica di Elettricità (la Société Adriatique d’Electricité, ou SADE) puis vendus à Edison, et ils venaient d’être transférés dans le cadre du processus de nationalisation à la société Enel nouvellement créée. Le glissement de terrain a créé d’énormes vagues dans le réservoir de Vajont, qui ont partiellement inondé les villages d’Erto e Casso et ont balayé le barrage, anéantissant complètement les villes de la vallée situées en dessous : Longarone, Pirago, Rivalta, Villanova et Faè. Environ deux mille personnes sont mortes dans la catastrophe. Enel et Montedison ont été inculpés dans le procès qui a suivi en tant qu’entreprises responsables de la catastrophe, une responsabilité considérée d’autant plus grave que l’événement était prévisible. Les deux sociétés ont été obligées de payer des dommages et intérêts aux communautés impliquées dans la catastrophe.

La décennie des années 1970 a été d

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone Enel
SAV Enel
Service après vente Enel
Contact Enel
Assistance client Enel