Enedis

Enedis, informations, contact SAV, Service client et assistance

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Enedis Numéro de téléphone des services
  • Enedis SAV
  • Enedis Service après vente
  • Enedis Contact divers
  • Enedis Assistance client

 

Information sur les numéro de contact Enedis

Électricité de France S.A. (EDF ; Électricité de France) est une société française d’électricité, détenue en grande partie par l’État français. EDF, dont le siège social est situé à Paris et qui réalisera un chiffre d’affaires de 71,2 milliards d’euros en 2016, exploite un portefeuille diversifié de plus de 120 kilowatts de capacité de production en Europe, Amérique du Sud, Amérique du Nord, Asie, Moyen-Orient et Afrique.

En 2009, EDF était le premier producteur mondial d’électricité. En 2011, elle a produit 22 % de l’électricité de l’Union européenne, principalement à partir de l’énergie nucléaire :

Ses 58 réacteurs nucléaires actifs (en France) sont répartis sur 19 sites (centrales nucléaires). Ils comprennent 34 réacteurs de 900 MW e, 20 réacteurs de 1300 MW e et 4 réacteurs de 1450 MW e, tous des REP.

En 2017, EDF a repris la majorité de l’activité réacteurs d’Areva, dans le cadre d’une restructuration financée par l’État français à la suite de problèmes financiers et techniques à Areva.

EDF est spécialisé dans l’électricité, de l’ingénierie à la distribution. Les activités de l’entreprise comprennent la production et la distribution d’électricité, la conception, la construction et le démantèlement de centrales électriques, le commerce de l’énergie et le transport. Elle est active dans des technologies de production d’électricité telles que l’énergie nucléaire, l’énergie hydraulique, les énergies marines, l’énergie éolienne, l’énergie solaire, la biomasse, la géothermie et les énergies fossiles.

Le réseau électrique en France se compose des éléments suivants :

Le siège social d’EDF est situé Avenue de Wagram dans le 8ème arrondissement de Paris. Le siège social d’EDF est partagé entre plusieurs sites d’EDF en Ile-de-France.

EDF a été fondée le 8 avril 1946, à la suite de la nationalisation d’environ 1 700 petits producteurs, transporteurs et distributeurs d’énergie par le ministre de la Production industrielle Marcel Paul. Essentiellement une EPIC publique, elle est devenue la principale société de production et de distribution d’électricité en France, jouissant d’un monopole dans la production d’électricité, bien que certains petits distributeurs locaux aient été retenus par la nationalisation.

Jusqu’au 19 novembre 2004, EDF était une société d’État, mais elle est aujourd’hui une société anonyme de droit privé, son statut ayant été modifié par la loi. En novembre 2005, l’État français a procédé à l’introduction partielle de la société à la Bourse de Paris,

Le 22 novembre 2016, les régulateurs français de la concurrence ont perquisitionné les bureaux d’EDF, à la recherche de preuves qu’EDF abusait de sa position dominante pour manipuler les prix de l’électricité et écraser ses concurrents.

Entre 2001 et 2003, EDF a été contraint de réduire ses fonds propres de 6,4 milliards d’euros au total en raison des performances de ses filiales en Amérique du Sud et en Europe. En 2001, elle a également acquis un certain nombre de sociétés énergétiques britanniques, devenant ainsi le premier fournisseur d’électricité du Royaume-Uni.

L’entreprise demeure lourdement endettée. Sa rentabilité a souffert de la récession qui a débuté en 2008. Elle a réalisé 3,9 milliards d’euros en 2009, qui sont tombés à 1,02 milliard d’euros en 2010, les provisions constituées s’élevant à 2,9 milliards d’euros.

En janvier 2013, EDF a cédé sa participation de 1,6 % dans la société américaine Exelon pour 470 millions de dollars.

En mars 2016, le directeur financier d’EDF, Thomas Piquemal, qui avait soutenu que la décision finale d’investissement pour la construction de la centrale nucléaire de Hinkley Point C devait être reportée de trois ans, a démissionné. La valeur de marché d’EDF ayant diminué de moitié par rapport à l’année précédente, le coût du projet Hinkley Point C dépasse désormais la capitalisation boursière totale d’EDF.

En mars 2017, EDF a proposé une augmentation de capital de 4 milliards d’euros, avec une décote de 34,5%. Le gouvernement français s’est engagé à racheter 3 milliards d’euros de l’augmentation de capital. Le cours des actions a atteint un plus bas historique en raison de la forte décote sur les nouvelles actions.

L’endettement net d’EDF à fin 2018 s’élève à 33 milliards d’euros, mais avec des obligations futures telles que les engagements de retraite et les coûts de gestion des déchets nucléaires pris en compte, l’endettement net ajusté atteint 70 milliards d’euros. Afin d’améliorer la situation financière d’EDF, EDF a vendu 10 milliards d’euros d’actifs à partir de 2019, avec l’intention de vendre 2 à 3 milliards d’euros d’actifs supplémentaires d’ici 2021, et les actionnaires ont reçu de nouvelles actions plutôt qu’un dividende en espèces. Des obligations ont été émises en devises asiatiques pour accroître les sources de financement. EDF s’est engagé à consacrer jusqu’à 45 milliards d’euros d’ici 2025 à la prolongation de la durée de vie de son parc de réacteurs nucléaires français, dont l’âge moyen est actuellement de 33 ans, à 50 ans. Elle a également des engagements financiers pour de nouvelles constructions à Flamanville et à Hinkley Point C.

La France est le premier utilisateur mondial d’énergie nucléaire pour l’électricité (78 % de la production française en 2007).

En mai 2004, le ministre français de l’Intérieur Nicolas Sarkozy a réaffirmé, devant le Parlement français, la primauté de l’énergie nucléaire, au grand soulagement des syndicats d’EDF. Dans ce discours, le ministre a reformulé le fameux slogan : “Nous n’avons pas de pétrole, mais nous avons des idées”, en déclarant : “Nous n’avons pas de pétrole, nous n’avons pas de gaz, nous n’avons pas de charbon, mais nous avions des idées.
L’uranium appauvri provenant du retraitement du combustible irradié des 58 centrales nucléaires françaises a été exporté du Havre vers la Russie au cours des dernières années et stocké à Seversk où il a été enrichi, et le nouveau combustible a été réexporté en France.

En 2013, EDF a reconnu les difficultés qu’elle rencontrait dans la construction du nouveau réacteur nucléaire EPR, avec son responsable de la production et de l’ingénierie, Hervé Machenaud, affirmant qu’EDF avait perdu sa position internationale dominante dans la conception et la construction des centrales nucléaires.

En 2016, Jean-Bernard Lévy, directeur général d’EDF, a déclaré que la stratégie d’EDF pour 2030 mettait davantage l’accent sur les énergies renouvelables, avec pour objectif en 2030 de doubler la capacité mondiale en énergies renouvelables. Il a déclaré : “Je suis convaincu que nous aurons encore à l’avenir un système centralisé et sécurisé, mais il sera complété par un système décentralisé plus intermittent et local, dans lequel les clients prendront en charge leur consommation. Pour y être préparés, nous devons poursuivre la recherche sur le stockage de l’électricité et les systèmes d’électricité intelligents”.

En 2011, un tribunal français a condamné EDF à une amende de 1,5 million d’euros et emprisonné deux cadres supérieurs pour avoir espionné Greenpeace, notamment pour avoir piraté les systèmes informatiques de Greenpeace. Greenpeace a obtenu 500 000 euros de dommages et intérêts.

Le site Internet d’EDF a été détruit par des attaques DDoS à trois reprises en 2011, deux fois en avril et une fois plus tard en juin.

Les attaques ont été revendiquées par le groupe hacktiviste Anonymous. Trois hommes ont par la suite été arrêtés et interrogés pour “entrave à la fonctionnalité d’un service informatique”, “accès frauduleux à un service informatique” et “participation à une association créée dans le but de préparer ces infractions”.

Les motivations de l’attaque seraient liées à l’accident nucléaire de Fukushima au Japon.

Le temps d’arrêt du site web d’EDF a coûté à l’entreprise environ 162 000 euros.

En février 2013, EDF Energy a réclamé environ 5 millions de livres sterling de dommages et intérêts à des militants écologistes de la campagne No Dash for Gas qui a occupé la centrale électrique West Burton CCGT d’EDF en octobre 2012.

Il est inhabituel au Royaume-Uni que des entreprises demandent des dommages-intérêts aux manifestants.
Le 13 mars 2013, EDF a abandonné son action en justice contre les manifestants, après avoir accepté une injonction permanente contre les manifestants entrant sur les sites d’EDF.

En 2017, EDF reprendra la majorité de l’activité réacteurs d’Areva, hors combustible, dans le cadre d’une restructuration financée par l’Etat français suite aux difficultés financières et techniques d’Areva suite à la construction de nouvelles centrales nucléaires EPR.

L’activité réacteurs a été baptisée Framatome .

EDF a développé des points de recharge pour le Toyota Plug-in HV en France

Le gouvernement français a contribué à hauteur de 550 millions de dollars à un partenariat d’Électricité de France avec Renault-Nissan et PSA Peugeot Citroën.

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone Enedis
SAV Enedis
Service après vente Enedis
Contact Enedis
Assistance client Enedis