Bnp paribas

Bnp paribas, informations, contact SAV, Service client et assistance

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Bnp paribas Numéro de téléphone des services
  • Bnp paribas SAV
  • Bnp paribas Service après vente
  • Bnp paribas Contact divers
  • Bnp paribas Assistance client

 

Information sur les numéro de contact Bnp paribas

BNP Paribas S.A. est un groupe bancaire français international. 8ème banque mondiale par le total de bilan, elle est aujourd’hui présente dans 77 pays et fait également partie de l’indice CAC 40 français.

La banque est présente sur les cinq continents, tant au niveau de la banque de détail qu’au niveau de la banque d’investissement. Ses réseaux de banque de détail servent plus de 30 millions de clients sur ses trois marchés domestiques, la France, la Belgique et l’Italie à travers plusieurs marques telles que BNL et Fortis. La banque de détail opère également dans la région méditerranéenne et en Afrique. Dans les Amériques, elle opère dans l’ouest des États-Unis sous le nom de Bank of the West et est le groupe bancaire le plus important d’Hawaii par le biais de sa filiale majoritaire First Hawaiian Bank. En tant que banque d’investissement et prestataire de services financiers internationaux pour les entreprises et les clients institutionnels, elle est présente en Europe, en Amérique et en Asie.

BNP Paribas est le premier groupe bancaire français et la première banque de la zone euro. Elle est devenue l’une des cinq plus grandes banques du monde à la suite de la crise financière de 2008.

La Banque Nationale de Paris S.A. (BNP) est issue de la fusion de deux banques françaises – la Banque nationale pour le commerce et l’industrie (BNCI) et le Comptoir national d’escompte de Paris (CNEP) en 1966.

La Banque de Paris et des Pays-Bas S.A. (Banque de Paris et des Pays-Bas), ou Paribas, a été constituée à partir de deux banques d’investissement basées respectivement à Paris et Amsterdam, en 1872. Les Pays-Bas (“Les Pays-Bas”) est le français pour les Pays-Bas .

En mai 2000, BNP et Paribas ont fusionné pour former BNP Paribas, qui est ainsi issu de quatre institutions bancaires fondatrices.

Le 7 mars 1848, le gouvernement provisoire français fonde le Comptoir national d’escompte de Paris (CNEP) en réponse au choc financier provoqué par la révolution de février 1848. Le bouleversement a détruit l’ancien système de crédit, qui avait déjà du mal à fournir suffisamment de capitaux pour répondre à la demande du boom ferroviaire et à la croissance de l’industrie qui en a résulté. La CEP se développe régulièrement en France et à l’étranger, bien qu’en 1889 il y ait eu une crise qui l’a placée temporairement en redressement judiciaire.

Par ailleurs, le 18 avril 1932, le gouvernement français remplace la Banque nationale de crédit (BNC), qui avait échoué en raison de la récession des années 1930, par la nouvelle Banque nationale pour le commerce et l’industrie (BNCI). L’ancien siège et le personnel de la banque ont été utilisés pour créer la BNCI avec un capital frais de 100 millions de francs. La banque a d’abord connu une croissance rapide en absorbant un certain nombre de banques régionales qui ont connu des difficultés financières. Après la Seconde Guerre mondiale, elle a continué de croître régulièrement. Elle a développé ses activités de commerce de détail en France et ses activités commerciales à l’étranger dans l’empire colonial français.

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Etat français a décidé de “mettre les banques et le crédit au service de la reconstruction nationale”. René Pleven, alors ministre des Finances, lance une réorganisation massive du secteur bancaire. Une loi du 2 décembre 1945, entrée en vigueur le 1er janvier 1946, a nationalisé les quatre principales banques de détail françaises : Banque nationale pour le commerce et l’industrie (BNCI), Comptoir national d’escompte de Paris (CNEP), Crédit Lyonnais et Société Générale .

En 1966, le gouvernement français décide de fusionner le Comptoir national d’escompte de Paris avec la Banque nationale pour le commerce et l’industrie pour créer une nouvelle banque appelée Banque Nationale de Paris (BNP).

La banque a été reprivatisée en 1993 sous la direction de Michel Pébereau dans le cadre d’une deuxième politique de privatisation du gouvernement Chirac.

La Banque de Paris et des Pays-Bas (Paribas) est née le 27 janvier 1872 de la fusion de la Banque de Crédit et de Dépôt des Pays-Bas, créée en 1820 par Louis-Raphaël Bischoffsheim à Amsterdam, et de la Banque de Paris, fondée en 1869 par un groupe de banquiers parisiens. Elle a ensuite développé une forte activité de banque d’investissement tant en France qu’à l’étranger.

De 1872 à 1913, elle a participé à la collecte de fonds pour le gouvernement français et d’autres gouvernements ainsi que pour de grandes entreprises par le biais d’un certain nombre d’émissions obligataires. Elle a aidé le gouvernement français à lever des fonds pendant la Première Guerre mondiale, à mobiliser des capitaux supplémentaires et à investir dans des entreprises industrielles pendant la Grande Dépression. Elle a stagné et perdu des biens pendant la Seconde Guerre mondiale.

Après la Seconde Guerre mondiale, elle a manqué la nationalisation des autres banques françaises en raison de son statut de banque d’investissement et a réussi à en tirer parti en étendant ses activités à l’étranger. Elle oriente également son activité vers les entreprises et participe au développement et à la restructuration de l’industrie française, avec des noms tels que Groupe Bull et Thomson-CSF .

La banque a été nationalisée en 1982 par le gouvernement de Pierre Mauroy sous François Mitterrand dans le cadre d’une loi qui a nationalisé cinq grandes entreprises industrielles, trente-neuf banques enregistrées et deux sociétés financières, Suez et Paribas. Il a été reprivatisé en janvier 1987 par le gouvernement Chirac.

Dans les années 1990, Paribas a mené une politique active d’acquisitions et de cessions. Il s’agit notamment de la vente de la banque ottomane à Doğuş Holding et de la création de la société de prêt en participation Cetelem en Allemagne. Elle a cédé le Crédit du Nord à la Société Générale et, en 1998, elle a fusionné avec la Compagnie Bancaire, rebaptisant la banque sous la dénomination officielle Compagnie Financière de Paribas .

En 1999, la BNP et la Société Générale se sont livrées à une lutte boursière complexe : la Société Générale s’est portée acquéreur de Paribas, la BNP s’est portée acquéreur de la Société Générale et a fait une contre-offre sur Paribas. L’offre de la BNP sur la Société Générale a échoué, tandis que son offre sur Paribas a abouti à la fusion de la BNP et de Paribas un an plus tard, le 23 mai 2000.

Le 9 août 2007, BNP Paribas est devenu le premier grand groupe financier à reconnaître l’impact de la crise des subprimes en fermant deux fonds qui y étaient exposés. Cette journée est aujourd’hui généralement considérée comme le début de la crise du crédit et la réaction rapide de la banque l’a sauvée du sort d’autres grandes banques européennes telles que UBS.

Le 6 octobre 2008, la BNP a repris 75 % des activités de la banque en difficulté Fortis en Belgique et 66 % au Luxembourg, en échange de quoi le gouvernement belge est devenu le principal actionnaire du nouveau groupe. La cession des actions Fortis a été suspendue par décision de justice de la Cour d’appel le vendredi 12 décembre.

Le 14 décembre 2008, la BNP a annoncé qu’elle pourrait perdre 350 millions d’euros en tant que victime de la fraude Madoff.

Fin janvier, le gouvernement belge et la BNP ont négocié une participation de 75% dans Fortis Banque Belgique. Fortis Insurance Belgium serait réintégrée dans Fortis Holding.

Le 11 février, les actionnaires de Fortis ont décidé que Fortis Banque Belgique et Fortis Assurance Belgique ne devaient pas devenir la propriété de BNP Paribas. Toutefois, l’acquisition a été finalisée et BNP Paribas a pris une participation de 75% et a rebaptisé la nouvelle filiale BNP Paribas Fortis. Par la suite, seule Fortis Insurance International est restée au sein de Fortis Holding et a été rebaptisée Ageas, une entreprise qui avait des activités d’assurance dans toute l’Europe et l’Asie. Le reste de Fortis Banque Pays-Bas était entre les mains du gouvernement néerlandais qui l’a fusionné avec d’autres participations d’ABN AMRO qu’elle détenait déjà sous la dénomination ABN AMRO .

En mai 2009, BNP Paribas est devenu actionnaire majoritaire (65,96 %) de BGL (anciennement Fortis Banque Luxembourg), l’État luxembourgeois conservant 34 %, faisant de BNP la première banque de la zone euro par les dépôts détenus.

Le 21 septembre, la dénomination sociale de la banque a été changée en BGL BNP Paribas et en février 2010, BGL BNP Paribas est devenue actionnaire à 100% de BNP Paribas Luxembourg. Le transfert a été finalisé le 1er octobre 2010 avec l’intégration des activités de BNP Paribas Luxembourg dans les plates-formes opérationnelles de BGL BNP Paribas.

BNP Paribas a conclu un accord en décembre 2013 pour acquérir la filiale polonaise de Rabobank, BGZ Bank, pour environ 1,4 milliard de dollars.

En juin 2014, BNP Paribas a plaidé coupable à des accusations de falsification de dossiers commerciaux et de complot, pour avoir violé les sanctions américaines contre Cuba, l’Iran et le Soudan. Il a accepté de payer une amende de 8,9 milliards de dollars, la plus élevée jamais imposée pour avoir enfreint les sanctions américaines à ce moment-là.

Le logo de BNP Paribas depuis 2000 (conçu par Laurent Vincent sous la direction du Directeur de la Communication, Antoine Sire) s’appelle la “courbe d’envol”. Les étoiles font allusion à l’Europe et à l’universalité. La transformation des étoiles en oiseaux transmet l’ouverture, la liberté, la croissance et la capacité de changement et d’adaptation. La forme et le mouvement de la courbe placent le logo dans l’univers de la vie. Le carré vert symbolise la nature et l’optimisme.

En 2015, le groupe BNP Paribas s’est organisé autour de deux pôles d’activité :

Retail Banking & Services, un réseau mondial de près de 7 000 agences, composé de Marchés domestiques et Services financiers internationaux, et de Banque de Financement et d’Investissement (BFI).

Fin 2015, l’encours des dépôts s’élevait à EUR 700,3 milliards et celui des crédits à EUR 682,5 milliards. La répartition géographique du chiffre d’affaires se présente comme suit : Europe (73,3 %), Amériques (11,8 %), Asie Pacifique (7,5 %) et autres (7,4 %).

La banque de détail est la première unité opérationnelle de BNP Paribas et représente 72 % de ses revenus en 2015. Ses activités sont concentrées en Europe, notamment sur les trois marchés domestiques du groupe : la France, l’Italie (où elle opère sous le nom de Banca Nazionale del Lavoro (BNL)) et la Belgique (BNP Paribas Fortis). Le groupe possède également une filiale américaine, BancWest, qui opère sous le nom de Bank of the West dans l’ouest des Etats-Unis et First Hawaiian Bank à Hawaii. Le groupe Europe Méditerranée de BNP Paribas gère également de grandes banques de détail en Pologne, en Turquie, en Ukraine et en Afrique du Nord.

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone Bnp paribas
SAV Bnp paribas
Service après vente Bnp paribas
Contact Bnp paribas
Assistance client Bnp paribas