Alcatel

Alcatel, informations, contact SAV, Service client et assistance

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Alcatel Numéro de téléphone des services
  • Alcatel SAV
  • Alcatel Service après vente
  • Alcatel Contact divers
  • Alcatel Assistance client

 

Information sur les numéro de contact Alcatel

Alcatel-Lucent S.A. (prononciation française :

La société s’est concentrée sur le matériel réseau fixe, mobile et convergent, les technologies IP, les logiciels et les services, avec des opérations dans plus de 130 pays. Alcatel-Lucent était également propriétaire des Laboratoires Bell, l’une des plus grandes installations de recherche et développement de l’industrie des communications, dont les employés ont reçu huit prix Nobel et dont la société détient plus de 29 000 brevets.

Le 3 Novembre 2016, Nokia a conclu l’acquisition de la société et il a été fusionné dans leur division Nokia Networks. Bell Labs était toujours une filiale indépendante de Nokia. La marque Alcatel-Lucent a été remplacée par Nokia, mais elle survit toujours sous Alcatel-Lucent Enterprise (ALE), la division entreprise d’Alcatel-Lucent qui a été vendue à China Huaxin en 2014.

Alcatel-Lucent est né de la fusion d’Alcatel (à l’origine Société Al sacienne de C onstructions At omiques, de T élécommunications et d’Él ectronique, une petite entreprise de Mulhouse absorbée par CGE en 1966) avec Lucent Technologies le 1er décembre 2006. Cependant, les prédécesseurs de l’entreprise font partie de l’industrie des télécommunications depuis la fin du XIXe siècle. L’entreprise a des racines dans deux des premières entreprises de télécommunications : La Compagnie Générale d’Electricité (CGE) et Western Electric Manufacturing Company.

Western Electric a vu le jour en 1869 lorsque Elisha Gray et Enos N. Barton ont fondé une entreprise de fabrication basée à Cleveland, Ohio, États-Unis. En 1880, l’entreprise avait déménagé à Chicago, en Illinois, et était devenue la plus grande entreprise de fabrication de matériel électrique aux États-Unis. En 1881, l’American Bell Telephone Company, fondée par Alexander Graham Bell et précurseur de l’American Telephone & Telegraph (AT&T), acquiert une participation majoritaire dans Western Electric et en fait le développeur et fabricant exclusif d’équipements pour les compagnies de téléphone Bell.

CGE a été fondée en 1898 par l’ingénieur français Pierre Azaria en Alsace, dans ce qui était alors l’Allemagne, et était un conglomérat actif dans des industries telles que l’électricité, les transports, l’électronique et les télécommunications. CGE deviendrait un leader de la communication numérique et serait également connu pour la production du TGV (train à grande vitesse) en France.

Bell Telephone Laboratories a été créée en 1925 à partir de la consolidation des organismes de R&D de Western Electric et AT&T. Les Bell Labs feraient d’importantes avancées scientifiques, notamment : le transistor, le laser, la cellule solaire, la puce du processeur de signaux numériques, le système d’exploitation Unix et le concept cellulaire de service de téléphonie mobile. Les chercheurs des Laboratoires Bell ont remporté 7 prix Nobel.

Toujours en 1925, Western Electric a vendu sa filiale International Western Electric Company à ITT Corporation. CGE a acheté la partie télécommunications d’ITT au milieu des années 1980.

AT&T a réintégré le marché européen des télécommunications en 1984 à la suite de la cession de Bell System. Philips a fait la promotion de l’entreprise en partie parce que sa technologie de commutation publique PRX était vieillissante et qu’elle recherchait un partenaire pour aider à financer les coûts de développement de la commutation numérique. La société commune a utilisé les installations de fabrication et de développement existantes à La Haye, Hilversum, Bruxelles et Malmesbury ainsi que ses ressources américaines pour adapter le système 5ESS au marché européen. L’entreprise commune AT&T & Philips Telecommunications BV a doublé son chiffre d’affaires annuel entre 1984 et 1987, remportant d’importants contrats de commutation et de transmission, principalement sur le marché néerlandais, en fait captif. En 1987, AT&T a porté sa participation à 60 % et, en 1990, elle a acheté le reste de la participation de Philips.

En 1998, Alcatel Alsthom a réorienté ses activités vers l’industrie des télécommunications en se détachant de ses activités d’Alsthom et en changeant sa raison sociale pour Alcatel. AT&T a scindé Lucent Technologies en avril 1996 lors d’un premier appel public à l’épargne (IPO).

En avril 2004, TCL Corporation et Alcatel ont annoncé la création d’une coentreprise de fabrication de téléphones mobiles : Alcatel Téléphones Mobiles. Un an plus tard, Alcatel a vendu sa participation dans l’entreprise commune, mais a concédé sous licence la marque Alcatel à TCL, qui continue à ce jour sous Nokia .

Face à une concurrence intense dans le secteur des télécommunications, Alcatel et Lucent Technologies ont fusionné le 30 novembre 2006.

Le 5 avril 2006, Alcatel a annoncé l’échange de ses actions Alcatel Alenia Space et Telespazio pour 673 millions d’euros et une participation de 12,1% dans Thales, un acteur clé de l’industrie française de la défense. La participation d’Alcatel dans Thales est ainsi portée à 20,8 %.

Alcatel-Lucent a acquis les activités d’accès radio UMTS de Nortel à la fin de 2006. En 2007, la société a fait l’acquisition de Tropic Networks, Inc. fournisseur canadien de réseaux WDM métropolitains, de NetDevices, développeur de produits de passerelle de services d’entreprise, de Tamblin, société de logiciels IPTV et de Thompson Advisory Group, Inc. pour la consultation en télécommunications. Alcatel-Lucent a fait l’acquisition en 2008 de Motive, Inc, un fournisseur de logiciels de gestion de services pour les services de données mobiles et à large bande.

Ben Verwaayen a été nommé directeur général en septembre 2008 après la démission de Patricia Russo, première CEO d’Alcatel-Lucent, et de Serge Tchuruk, premier président.

En 2010, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros et a enregistré une perte nette de 334 millions d’euros.

En octobre 2011, Alcatel-Lucent a vendu son activité de services de centres d’appels Genesys à Permira, un groupe de private equity, pour un montant de 1,5 milliard de dollars, soit le même montant que l’entreprise avait acheté en 2000. Alcatel-Lucent avait besoin de financement pour son activité franco-américaine, qui a enregistré des pertes annuelles entre 2007 et 2011.

Pour 2011, le chiffre d’affaires s’élève à 15 milliards d’euros, soit une perte nette de 1,1 milliard d’euros. Pour 2012, le chiffre d’affaires s’élève à 14,4 milliards d’euros et la perte nette à 1,4 milliard d’euros.

En avril 2013, Michel Combes succède à Verwaayen en tant que CEO. Le 19 juin 2013, Combes a annoncé “The Shift Plan”, un plan triennal comprenant le recentrage du portefeuille sur les réseaux IP, l’accès ultra-large bande et le cloud ; 1 milliard d’euros d’économies de coûts ; des ventes sélectives d’actifs destinées à générer au moins 1 milliard d’euros sur la durée du plan ; et la restructuration de la dette du Groupe.

Le 1er octobre 2014, elle a annoncé la finalisation de la vente de sa filiale Alcatel-Lucent Enterprise (ALE) à China Huaxin Post & Telecommunication Economy Development Center.

En 2014, les laboratoires italiens du système de gestion des réseaux terrestres (1350 OMS) et deux familles d’équipements de télécommunications à fibre optique -OMSN (Optical Multi-Service Node) et TSS (Transport Service Switch) – ont été transférés à une nouvelle société dédiée, SM Optics, une filiale du groupe Siae Microelettronica.

Le 15 avril 2015, l’entreprise finlandaise de télécommunications Nokia a annoncé son intention d’acheter Alcatel-Lucent pour 15,6 milliards d’euros dans le cadre d’une opération entièrement boursière. L’acquisition visait à créer un concurrent plus fort que les sociétés concurrentes Ericsson et Huawei, que Nokia et Alcatel-Lucent avaient surpassées en termes de chiffre d’affaires total combiné en 2014. L’acquisition devait être conclue au début de 2016 et était assujettie à l’approbation des organismes de réglementation et des actionnaires. Combes a quitté ses fonctions en septembre et a été remplacé par Philippe Camus en tant que CEO par intérim. L’approbation réglementaire a été obtenue en octobre 2015 et l’approbation des actionnaires a été annoncée le 4 janvier 2016. La division Bell Labs serait maintenue mais la marque Alcatel-Lucent serait remplacée par Nokia.

Le 14 janvier 2016, Alcatel-Lucent a commencé à fonctionner au sein du groupe Nokia. La vente à Nokia a été finalisée en novembre et la société a été fusionnée dans Nokia Networks .

Le siège mondial de la société (aujourd’hui un bureau Nokia) se trouvait à Boulogne-Billancourt, en France.

Il y avait des groupes régionaux pour les Amériques, l’Asie-Pacifique et la Chine, et l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. Alcatel était présent en Italie avec différents centres de recherche : Vimercate (en Lombardie), Rieti, Battipaglia, Trieste, Gênes, Bari, Naples, Rome et Sesto Fiorentino ; en 2014, leur présence était limitée à Vimercate, Trieste et Rome.

Le secteur des réseaux principaux comprend trois divisions commerciales : Routage IP, transport IP et plates-formes IP.
Le secteur Accès comprend 4 divisions d’affaires : Services sans fil, accès fixe, licences et services gérés.

Bell Labs était l’organisme de recherche et développement (R & D) d’Alcatel-Lucent.

En 1876, Alexander Graham Bell obtient le premier brevet pour le téléphone, puis lance AT&T. Bell Labs est nommé en son honneur.

En 1937, Clinton Davisson a partagé le prix Nobel de physique pour avoir démontré la nature ondulatoire de la matière. Son travail fondamental est à la base d’une grande partie de l’électronique à semi-conducteurs d’aujourd’hui.

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone Alcatel
SAV Alcatel
Service après vente Alcatel
Contact Alcatel
Assistance client Alcatel