Air canada

Air canada, informations, contact SAV, Service client et assistance

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Air canada Numéro de téléphone des services
  • Air canada SAV
  • Air canada Service après vente
  • Air canada Contact divers
  • Air canada Assistance client

 

Information sur les numéro de contact Air canada

Air Canada est le transporteur national et le plus important transporteur aérien du Canada par la taille de sa flotte et le nombre de passagers transportés. La compagnie aérienne, fondée en 1937, assure le transport aérien régulier et nolisé de passagers et de fret vers 207 destinations dans le monde entier. Elle est membre fondateur du réseau Star Alliance. Le service régional de la compagnie aérienne est assuré par Air Canada Express .

Le transporteur aérien national du Canada est issu de la création en 1936 par le gouvernement fédéral canadien des Lignes aériennes Trans-Canada (TCA), qui a commencé à exploiter ses premières routes aériennes transcontinentales en 1938. En 1965, TCA a été rebaptisée Air Canada à la suite de l’approbation du gouvernement. Après la déréglementation du marché canadien du transport aérien dans les années 1980, la compagnie a été privatisée en 1988. Le 4 janvier 2000, Air Canada a fait l’acquisition de son principal rival, les Lignes aériennes Canadien International. En 2003, la compagnie aérienne s’est placée sous la protection de la loi sur les faillites et, l’année suivante, elle a été constituée et réorganisée sous la direction de la société de portefeuille ACE Aviation Holdings Inc. En 2017, Air Canada a transporté 48 millions de passagers alors qu’elle célébrait son 80e anniversaire.

Air Canada possède une flotte d’Airbus A330, de Boeing 767, de Boeing 777 et de Boeing 787 Dreamliner sur les vols long-courriers et utilise les appareils de la famille Airbus A320 (y compris les versions A319, A320 et A321), Boeing 737 MAX 8, Airbus A220-300 et Embraer E190 pour ses vols court-courriers. Les divisions d’exploitation du transporteur comprennent Air Canada Cargo, Air Canada Express, Air Canada Jetz (affrètement de jets privés) et Air Canada Rouge (transporteur aérien de loisirs). Sa filiale, Vacances Air Canada, offre des forfaits vacances à plus de 90 destinations. Avec ses partenaires régionaux, la compagnie exploite en moyenne plus de 1 613 vols réguliers par jour.

Le prédécesseur d’Air Canada, Trans-Canada Air Lines (TCA), a été créé par une loi fédérale à titre de filiale du Canadien National (CN) le 11 avril 1937.

Les vols passagers ont commencé le 1er septembre 1937, avec un Electra transportant deux passagers et du courrier de Vancouver à Seattle, un voyage aller-retour de 14,20 $,

En 1942, Canadien Pacifique Airlines (CP Air) a proposé une fusion avec TCA. Le premier ministre William Lyon Mackenzie King rejette la proposition et dépose un projet de loi réglementant l’APUST comme seule compagnie aérienne au Canada autorisée à offrir des vols transcontinentaux. Avec l’augmentation du nombre de voyages aériens après la Seconde Guerre mondiale, CP Air a obtenu un vol d’un océan à l’autre et quelques liaisons internationales.

D’abord basé à Winnipeg, où se trouvait également la base nationale d’entretien, le gouvernement fédéral a déménagé le siège social de l’APUST à Montréal en 1949 ; la base d’entretien s’est ensuite déplacée vers l’est. Avec le développement du ReserVec en 1953, TCA est devenue la première compagnie aérienne au monde à utiliser un système de réservation informatisé avec terminaux à distance.

En 1964, TCA était devenue la compagnie aérienne nationale du Canada et, en 1964, Jean Chrétien a présenté un projet de loi d’initiative parlementaire visant à changer le nom de la compagnie aérienne de Trans-Canada Airlines à Air Canada, que TCA avait longtemps utilisé comme nom de langue française. Ce projet de loi a échoué, mais il a été présenté de nouveau et adopté, le changement de nom prenant effet le 1er janvier 1965.

Au cours des années 1970, la réglementation gouvernementale a assuré la domination d’Air Canada sur les transporteurs régionaux intérieurs et sur CP Air concurrents.

En 1976, avec la réorganisation du CN, Air Canada est devenue une société d’État indépendante. La Loi sur Air Canada de 1978 garantissait que le transporteur rivaliserait sur un pied d’égalité avec les transporteurs aériens régionaux rivaux et le CP Air, et mettait fin au contrôle réglementaire direct du gouvernement sur les routes, les tarifs et les services d’Air Canada.

Comme les nouvelles dépenses liées à la flotte dépassent les recettes, les représentants d’Air Canada ont indiqué que le transporteur aurait besoin de sources de capitaux supplémentaires pour financer sa modernisation.

Le 7 décembre 1987, Air Canada est devenue la première compagnie aérienne au monde à adopter une politique antitabac à l’échelle de la flotte. Le programme de privatisation a été mené à bien par le président et chef de la direction, Pierre J. Jeanniot. Le Président non exécutif du Conseil d’administration, Claude I. Taylor, a contribué aux nombreuses activités de communication qui en ont découlé.

Au début des années 1990, Air Canada a connu des difficultés financières alors que l’industrie du transport aérien s’est effondrée au lendemain de la guerre du Golfe Persique.

En 1995, profitant d’un nouvel accord de ciel ouvert entre le Canada et les États-Unis, Air Canada a ajouté 30 nouvelles routes transfrontalières.

Le 2 septembre 1998, les pilotes d’Air Canada ont déclenché la première grève des pilotes de la compagnie,

En janvier 2001, Air Canada a fait l’acquisition du deuxième plus important transporteur aérien du Canada, les Lignes aériennes Canadien International, fusionnant ses activités pour devenir le douzième plus important transporteur aérien du monde au cours de la première décennie du XXIe siècle.

Comme Air Canada avait utilisé une politique de la terre brûlée pour empêcher le projet d’acquisition d’Onex comme l’une de ses lignes de défense, elle s’était surchargée de contrats onéreux avec presque tous ses fournisseurs. Par conséquent, le 1er avril 2003, Air Canada a déposé une demande de protection en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies ; elle s’est dégagée de cette protection le 30 septembre 2004, 18 mois plus tard. Pendant la période de protection contre la faillite, la société a fait l’objet de deux offres concurrentes de Cerberus Capital Management et de Victor Li. Dans le cadre de la candidature de Cerberus, l’ancien premier ministre Brian Mulroney aurait été nommé président du conseil consultatif international de Cerberus, recruté par Dan Quayle, l’ancien vice-président des États-Unis. Cerberus a été rejetée parce qu’elle avait la réputation de modifier les ententes de retraite des employés, ce à quoi les TCA se sont fermement opposés. Au début, Air Canada a choisi Trinity Time Investments de Victor Li, qui demandait au départ un veto du conseil d’administration et la présidence en échange d’un investissement de 650 millions de dollars dans la compagnie aérienne. Li, qui détient la double citoyenneté canadienne et hongkongaise, a par la suite exigé des modifications au régime de retraite (ce qui n’était pas le cas dans son offre publique d’achat initiale), mais puisque les syndicats ont refusé de bouger, l’offre a été retirée.

Enfin, la Deutsche Bank a dévoilé un programme de financement de 850 millions de dollars pour Air Canada, si elle réduisait ses coûts annuels de 200 millions de dollars en plus des 1,1 milliard de dollars dont les syndicats avaient convenu en 2003. Il a été accepté après des pourparlers de dernière minute entre le PDG Robert Milton et le président des TCA, Buzz Hargrove, qui ont obtenu les concessions syndicales nécessaires pour que la soumission soit acceptée.

Gestion ACE Aviation est devenue la nouvelle société mère en vertu de laquelle Air Canada a été réorganisée. Toutefois, en novembre 2012, ACE a vendu toutes les actions et tous les bons de souscription qu’elle détenait dans Air Canada.

En octobre 2004, la chanteuse canadienne Céline Dion est devenue le visage d’Air Canada dans l’espoir de relancer la compagnie et d’attirer un marché plus international après 18 mois de protection contre la faillite.

Le 31 octobre 2004, le dernier Boeing 747 d’Air Canada a atterri à Toronto en provenance de Francfort sous le numéro AC873, mettant fin à 33 ans de service de 747 au sein de la compagnie. La flotte de Boeing 747-400 a été remplacée par la flotte d’Airbus A340.

Le 9 novembre 2005, Air Canada a accepté de renouveler sa flotte de gros porteurs en achetant 16 Boeing 777 (10 -300ER, 6 -200LR) et 14 Boeing 787-8. Elle a placé des options sur 18 Boeing 777 et 46 Boeing 787-8 et -9.

Le 24 avril 2007, Air Canada a exercé la moitié de ses options sur le Boeing 787 Dreamliner. La commande ferme pour les Dreamliners s’élevait alors à 37 plus 23 options, pour un total de 60. La compagnie aérienne a également annulé des commandes de deux Boeing 777F. En novembre 2007, Air Canada a loué un Boeing 777-300ER supplémentaire.

Lancé en juillet 2006 et achevé depuis, le projet XM : Extreme Makeover était un projet de 300 millions de dollars visant à remplacer l’intérieur de tous les aéronefs pour y installer de nouvelles cabines. De nouveaux avions tels que le Boeing 777 ont été livrés avec les nouvelles cabines installées dans l’usine.

Nouveaux équipements de cabine inclus :

Depuis la fin des années 2000 (décennie), Air Canada fait face à un certain nombre de difficultés financières, y compris la récession mondiale, ce qui l’a amenée à spéculer qu’elle pourrait déposer son bilan, moins d’une décennie après avoir fait faillite le 30 septembre 2004.

Montie Brewer, présidente et directrice générale, a été remplacée par Calin Rovinescu à compter du 1er avril 2009.

Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a nommé le juge à la retraite James Farley, qui avait présidé à la faillite d’Air Canada en 2003, à titre de médiateur entre l’entreprise, les syndicats représentant ses employés et les retraités. Les conventions collectives de quatre des syndicats ont également expiré à peu près à la même époque. La compagnie aérienne a déclaré dans son rapport du premier trimestre que l’insuffisance de 2,85 G$ de son régime de retraite (qui est passée de 1,2 G$ en 2007 à 2,85 G$ en 2007) constituait un ” risque de liquidité ” et qu’elle avait besoin d’un nouveau financement et d’un ” allégement ” pour conserver ses liquidités pour ses activités en 2010. La compagnie était tenue de verser 650 M$ à la caisse de retraite, mais elle a subi une perte de 400 M$ au premier trimestre de 2009 et a donc demandé un moratoire sur le versement de sa rente en 2009. Les syndicats avaient insisté sur les garanties financières avant de s’entendre sur un accord.

En 2013, la pratique de surréservation systématique d’Air Canada a été exposée.

En novembre 2014, les pilotes d’Air Canada ont voté à une majorité de 84 % en faveur d’un contrat de dix ans qui permet au plus important transporteur de passagers du pays de recourir à l’arbitrage ou à la médiation pour régler ses différends.

Le 9 février 2017, une nouvelle livrée rétro rouge et noire a été lancée à l’occasion du 80e anniversaire d’Air Canada et du 150e anniversaire de la Confédération canadienne. La mise à jour comprend des aspects du logo utilisé entre 1964 et 1992, avec un schéma de couleurs blanc général, avec une face inférieure noire, une nageoire caudale avec rondelle de feuille d’érable rouge, un lettrage noir “Air Canada” avec une rondelle de feuille d’érable rouge en dessous et un “masque” noir entourant les fenêtres du poste de pilotage.

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone Air canada
SAV Air canada
Service après vente Air canada
Contact Air canada
Assistance client Air canada